The Romantic Agony


  • logo

Zeldzame aanplakbrief van Slag bij Waterloo onder de hamer

Unieke aanplakbrief Slag van Waterloo. (© The Romantic Agony)

Bij het Brusselse veilinghuis The Romantic Agony is een originele aanplakbrief opgedoken die daags na de Slag bij Waterloo in 1815 werd uitgehangen in de Brusselse straten. Daarin roept de toenmalige burgemeester van Brussel zijn inwoners op de gewonden op het slagveld op te halen.

Het document werd ontdekt in een privécollectie en is van grote historische waarde.

Het is opmerkelijk dat deze zeldzame aanplakbrief ruim 200 jaar na de Slag bij Waterloo opduikt. Experts zijn in de wolken, ook Johan Devroe van het veilinghuis The Romantic Agony “Er zijn veel pamfletten die dateren uit de periode van Napoleon en de Slag van Waterloo. Maar dit exemplaar is uiterst zeldzaam en komt uit een privéverzameling. Het is waanzinnig om te beseffen dat die gewonden dagenlang op dat slagveld lagen te wachten op hulp, maar in die tijd was dat niet ongewoon.

Daarom dat de toenmalige burgemeester Joseph van der Linden d’Hooghvorst alle gegoede Brusselaars met paard en kar opriep om spoorslags naar het slagveld te rijden om zich te bekommeren om het lot van de gewonden en ze mee naar huis te brengen. De aanplakbrief is zowel in het Nederlands als het Frans opgesteld.

Komende vrijdag, op 25 november gaat het unieke stuk onder de hamer.  De startprijs bedraagt 400 euro maar experts vermoeden dat voor het stuk beduidend meer zal worden geboden.

De Slag bij Waterloo, op 18 juni 1815 beslecht, betekende het einde van Napoleon. Het was een scharniermoment in de geschiedenis van Europa.


Les reliures de Romantic Agony

Milan Kundera, L’Immortalité, Gallimard, Paris, 1990, dans une reliure de Jo Delahaut exécutée par Hedwige Gendebien, lot 591, vente des 25 et 26 novembre 2016 de Romantic Agony à Bruxelles – www.romanticagony.com

Plus de 1400 livres et gravures sont mis aux enchères ces 25 et 26 novembre 2016 à Bruxelles chez Romantic Agony. L’occasion pour les bibliophiles de faire le plein d’émotions fortes – 60-80.000 euros pour un manuscrit pré-Renaissant français aussi monumental (21 kg) que richement décoré ! (lot 879) – ou de trouver l’estampe, le livre ou l’autographe qui manquent à leur collection. Les amateurs de reliures devraient y trouver leur bonheur, avec des pièces anciennes mais également modernes comme ces très belles reliures Revorim dues à Jean de Gonet. C’est lui qui inventa dans les années 1980 ce procédé de reliure plastique utilisant des plats moulés en matière dure reliés par un dos souple, afin de permettre une ouverture de l’ouvrage à 180°.

Deux exemplaires numérotés de deux catalogues de deux expositions différentes – l’une à la Wittockiana (lot 543), l’autre à Luxembourg (lot 544) – consacrées aux Livres de Pierre Lecuire sont à prendre pour des montants inférieurs à 800 euros. La troisième reliure de Jean de Gonet, mosaïquée de surcroit, s’applique au Livre de mariage (lot 616, estimation 600-900 euros), une anthologie illustrée par J. Sima, peintre d’origine tchèque, proche des surréalistes. Ces trois reliures montrent la vitalité de ce domaine dans lequel la Belgique – grâce notamment à Mariemont et à la Bibliotheca Wittockiana – joue un rôle important.

La reliure de Jo Delahaut (lot 591) est à ce titre doublement éloquente. Il s’agit en fait d’une rare et belle reliure doublée, d’après une maquette de l’artiste belge pionnier de l’abstraction géométrique en Belgique réalisée par une relieuse belge, Hedwige Gendebien. Celle-ci a d’ailleurs travaillé pour le bibliophile belge Michel Wittock, comme en témoigne le Fonds Wittock. Cette reliure concerne L’Immortalité, la dernière œuvre que Kunderarédigea en tchèque (l’auteur ayant par la suite écrit tous ses livres en français). Outre sa magnifique reliure en box et maroquin dans un étui assorti, cet exemplaire mis aux enchères 5-700 euros par Romantic Agony est une traduction française parue avant l’édition tchèque mais aussi l’un des 91 exemplaires numérotés sur vélin, seul grand papier.

Les initiés jugeront aussi parmi les reliures plus anciennes, dont une typiquement Art nouveau (lot 620), une autre du XIXe français au chiffre doré du Roi Louis-Philippe Ier (lot 703) et une troisième (lot 157) dans le plus pur esprit romantique par le relieur belge Henri-Joseph Crabbe. La plus ancienne – et la plus coûteuse – est une exceptionnelle reliure du XVIIe siècle attribuée à Florimond Badier (lot 925, 10-12.000 euros).


The Romantic Agony in Le Soir (2/11/2016)

Veiling 59 - 25 & 26 november 2016

"Haute bibliophilie"


The Romantic Agony in Le Soir (13/04/2016)

Veiling 58 - 28 & 29 november 2016

"Entre trésors et inédits"


The Romantic Agony in Le Soir

Veiling 55 - 24 & 25 april 2015

"Dix temps forts de la vente Romantic Agony"


The Romantic Agony in Le Soir

Veiling 54 - 21 & 22 april 2014

"Le goût des sciences


The Romantic Agony in Le Soir

Veiling 53 - 16 & 17 april 2014

"Le trip de Romantic Agony"


The Romantic Agony in Le Soir

Veiling 52 - 22 & 23 november 2013

"De Grecs à Warhol"


The Romantic Agony in Le Soir

Veiling 51 - 14 & 15 juni 2013

"Au bonheur des bibliophiles"

THE ROMANTIC AGONY
BOOK & PRINT AUCTIONS NV

Rue de l'Aqueduc, 38-40B, 1060 BRUXELLES

T: 32 (0)2 544 10 55
F: 32 (0)2 544 10 57

auction@romanticagony.com
INSCRIVEZ-VOUS POUR NOS MAILS

INSTAGRAM - FACEBOOK - TWITTER

SITE RÉALISÉ PAR 9000 STUDIOS

  • Follow :

  • facebook
  • twitter
  • logo1
  • logo2
  • logo3